Airbus, ça plane pour eux au Vietnam !

Quel meilleur « vendeur » que le Président de la république lui-même ? On le sait, sur la scène internationale, affaires et diplomatie sont souvent très liés. Airbus vient de profiter de ce lien entre politique et commerce et peut, avec une grande satisfaction, constater que la diplomatie des contrats fonctionne toujours aussi bien.
En effet, la visite de François Hollande au Vietnam est fructueuse pour l’avionneur français. Le président de la République a assisté à la signature de trois contrats Airbus le 6 septembre, avec Vietnam Airlines, VietJet et Jetstar Pacific, d'une valeur combinée pouvant atteindre 6,5 milliards de dollars selon les prix affichés au catalogue.
L'accord le plus important a été conclu avec Vietnam Airlines. Il s'agit d'un protocole d'accord prévoyant l'acquisition par la compagnie de dix A350-900 supplémentaires. La compagnie exploite actuellement quatre exemplaires de l'appareil (notamment utilisés sur Paris) et qualifie son expérience d'excellente. Les dix appareils qu'elle compte commander viennent s'ajouter aux dix qu'elle a encore en commande et lui permettront de desservir les Etats-Unis en direct et par ses propres moyens.

Ces contrats entraîne un cercle vertueux pour la firme française, avec d’autres engagements au Vietnam, notamment l’établissement d'un centre de formation pour la compagnie low-cost VietJet à Hanoi, dont les cours seront supervisés par Airbus et dispensés aux équipages et aux agents de maintenance de la compagnie.

Un mois de septembre très favorable à l'industrie aéronautique française !

Afficher l'image d'origine