De la Chine à Londres en train... c'est chose faite !

Qui a dit que la Chine était un pays fermé ? On savait qu’il existait déjà un transit ferroviaire régulier entre la Chine et l’Europe, désormais les opérateurs du commerce international vont pouvoir compter sur une destination supplémentaire.
Depuis le 1er janvier 2017 une nouvelle destination européenne s’ajoute au départ de la Chine, il s’agit de la Grande-Bretagne et plus précisément Barking, banlieue Est de Londres.
Géré par l'entreprise publique China Railway Construction Corporation, la liaison reliera la gare de Yiwu, à près de 300 km au sud de Shanghai, à Londres en 18 jours.
C’est après avoir parcouru quelque 11.800 km et traversé 15 villes situées au Kazakhstan, en Russie, Biélorussie, Pologne, Allemagne, Belgique et la France que le train de fret arrivera en Grande-Bretagne, via le tunnel sous la manche.
Le Royaume-Uni est ainsi le huitième pays à être ajouté à la ligne Chine-Europe, et Londres, la douzième ville européenne.

Pourquoi développer le transport ferroviaire sur d’aussi longue distance ?

Si le train peut transporter 100 fois moins de conteneurs de marchandises que les cargos (200 contre 20.000), le temps de trajet est nettement plus rapide, puisque l'acheminement par voie maritime peut prendre jusqu'à trente jours sur des destinations similaires.
Par rapport à l’aérien, l’avantage est au niveau des coûts, le train est environ deux fois moins cher que l’avion.

Le développement fait partie de la stratégie du Président Xi Jinping « One Belt, One Road » pour connecter l’Asie avec l’Europe et l’Afrique sur les anciennes routes commerciales des Route de la soie.

Image d illustration chine londres