La vache qui rit descend dans la rue au Vietnam !

Comment faire augmenter les ventes de la célèbre vache rouge dans certains pays en développement ? Bel, propriétaire de la Vache qui rit, à trouver une solution à la fois efficace, originale et socialement utile : c'est le "sharing cities". Concrètement ça consiste à faire vendre les boîtes de fromage fondu en portions par des milliers de vendeurs de rue. En test depuis un an et demi à Ho Chi Minh Ville au Vietnam, ce modèle fonctionne si bien que Bel compte bien le reproduire rapidement en recrutant 35.000 vendeurs dans 16 villes d'ici 2020 (Kinshasa au Congo et Abidjan en Côte d’Ivoire serait les prochains sites visés).

Sur le terrain, le modèle à déjà convaincu 1.100 vendeuses de fruits et légumes, des femmes de cultivateurs qui viennent tous les jours de la campagne, de distribuer La Vache qui rit". Une fois qu'elles ont fait leurs preuves en vendant au moins 25 boîtes de fromage en un mois, Bel leur fournit une assurance santé, mise au point spécialement pour cette opération (partenariat avec Groupama) , pour un dollar par mois. L'entreprise les aide aussi à ouvrir un compte en banque et leur propose une formation sur mesure de 20 heures, pour apprendre à calculer leurs marges ou gérer un fond de trésorerie, en partenariat avec une ONG. Les vendeuses formées ont vu augmenter leurs revenus de 50% et 90% d'entre elles réussissent à mettre de l'argent de côté, affirme Bel. La Vache qui rit représente désormais 10% de leurs revenus. Le gros avantage de ce produit est qu'il ne craint ni la chaleur ni la poussière, et dans de nombreuses contrées peu développées il est le seul produit laitier disponible.

Comme chacune de ces vendeuses ambulantes a en moyenne entre 100 et 150 clients par jour (2 à 3 fois plus que les petites épiceries familiales de la même ville), cela devrait booster considérablement les ventes de l'entreprise française au Vietnam. Bel constate déjà une augmentation de 10% de ventes supplémentaires en volume et il semble encore y avoir une belle marge de progression ! La vache rouge voit la vie en rose....