Le renouveau du canal de Suez.

Tout le monde connait le canal de Suez. Cette voie navigable, qui permet aux navires européens et du pourtour méditerranéen d'éviter de contourner l'Afrique par la route du cap de Bonne-Espérance, raccourcit considérablement les distances entre l'Asie et l'Europe. 
Cent quarante-six ans après son ouverture, le principal axe de transit commercial marin entre l'Asie et l'Europe, fait peau neuve.

Concrètement, c’est l'ouverture d'une nouvelle voie doublant, sur 34 kilomètres, le canal long de 193 km, ainsi que l'élargissement et l'approfondissement d'un tronçon sur 37 autres kilomètres qui a été inauguré début août.
Avec ces travaux titanesques (effectués en seulement 1 an), le message que le président Abdel Fattah al Sissi veut envoyer est fort. Cette construction est le symbole de la "nouvelle Egypte". En effet, l'Egypte promet que le Canal de Suez offre tout ce dont rêve le commerce mondial: un temps d'attente pour les bateaux réduit de dix-huit heures à onze heures, une circulation dans les deux sens, la capacité d'accueillir le passage de deux fois plus de navires quotidiennement en 2023 (97 contre 49 aujourd'hui).

Rappelons que le transport maritime est un pilier du commerce international et l'un des principaux moteurs de la mondialisation. Quelques 80% des échanges mondiaux en volume et plus de 75% en valeur sont transportés par mer et manutentionnés dans les ports.