Le Vin, un véritable produit mondial !

La consommation mondiale de vin se porte bien. Elle devrait augmenter d’un milliard de bouteilles par an d’ici cinq ans, selon une étude du cabinet britannique IWSR pour Vinexpo, le salon mondial des vins et des spiritueux qui se tiendra du 14 au 18 juin 2015 à Bordeaux.

En 2018, 32,78 milliards de bouteilles devraient être consommées dans le monde contre 31,7 milliards entre 2009 et 2013. Soit une augmentation de +3%. Entre 2009 et 2013, la hausse s’établissait à +2,7%.
Cependant la France ne profite pas pour l'instant de la tendance : En effet, selon la Fédération des exportateurs de vins et spiritueux (FEVS), on constate une baisse de régime pour le deuxième moteur des exportations françaises. Les ventes en valeur à l'étranger de vins et de spiritueux affichent un recul de 7,3 % au premier semestre 2014 par rapport à la même période de 2013.

Les ventes outre-Atlantique vont fortement augmenter entre 2014 et 2018 (+11,3%), tout comme en Chine (+24,8%). Les importations devraient afficher une belle croissance en Chine (avec Hong Kong), avec des prévisions de +31,3%. Les voyants sont également au vert pour le Royaume-Uni et les États-Unis, où les importations devraient augmenter de près de 5%.

Toutefois la France reste le premier producteur mondial de vin. Mais, contrairement à beaucoup d'idées reçues sur le sujet, elle ne se place qu’en seconde position en terme de consommation, juste derrière les Etats-Unis. En France, les habitants devraient boire 2,3 litres de moins par an d’ici 2018, soit une baisse -2,8%. Même constat en Italie, où la consommation baisse de -5,1%, avec 3,1 litres de vin consommés en moins d’ici quatre ans. Cependant, les deux pays resteront les plus gros buveurs au monde avec 45 litres de vin par an et par personne.