Nouvelle vague de sanctions commerciales envers la Russie

Après les premières sanctions prise en juillet, l'UE a choisi de ne pas lâcher la pression sur la Russie. Les 28 États membres ont trouvé un accord pour durcir leurs sanctions économiques contre la Russie à partir du 12 septembre 2014 septembre.

L’objectif étant d’entraver la capacité des Russes à obtenir des financements internationaux dans certains secteurs économiques clés, pétrole et gaz inclus. De nouvelles restrictions ont ainsi été adoptées pour limiter l’accès de la Russie aux marchés de capitaux de l’UE. Par exemple : Les services nécessaires à l'exploration et à la production de pétrole en eaux profondes, à l'exploration ou à la production de pétrole dans l'Arctique et à des projets dans le domaine du schiste bitumineux en Russie, dont le forage, les essais de puits ou la diagraphie, ne peuvent plus être fournis.

L'Union européenne ouvre toutefois la voie à une annulation des sanctions si le plan de paix entre Kiev et les séparatistes pro-russes se concrétise. Elle procédera à une"évaluation exhaustive" des progrès du plan de paix en Ukraine d'ici la fin septembre. 

De nombreuse entreprises subissent de plein fouet ces problèmes géopolitiques, espérons que ce conflit trouve une issue rapide !