Un accord UE-Vietnam ?

On connaît l’importance des accords entre différentes régions du monde pour le développement du commerce entre les pays concernés. Ainsi, après deux ans de négociations, l'Union européenne et le Vietnam sont parvenus, la 04 août, à un accord politique en vue d'un traité de libre-échange, qui verra la disparition progressive de la quasi-totalité de leurs droits de douane et ouvrira aussi le marché vietnamien des services aux entreprises européennes.       
L’accord de libre-échange couvrira les biens, les services, l’investissement, et d’autres domaines, comme les appels d’offre du gouvernement. Toutefois, le traité n’est pas encore officiellement finalisé. Les équipes de négociateurs doivent encore travailler pour lever les derniers obstacles techniques et finaliser le texte au niveau juridique.
L’UE est le sixième plus important investisseur étranger au Vietnam. En 2013, les investisseurs européens ont ainsi dédié plus de 500 millions d’euros à l’investissement direct dans le pays.

Précisons qu’avec plus de 90 millions d’habitants et une croissance de son PIB entre 5 et 6 % depuis quelques années, ce pays est un marché non négligeable pour les entreprises européennes. Toutefois, selon COFACE, ce pays à également quelques points faibles en terme d'infrastructure, au niveau de son secteur bancaire ou encore pour l'environnement des affaires.

A lire sur le site, le "ZOOM" sur les accords de libre échange.