L'UE peut-elle encore s'élargir ?

Avec ses 505 665 739 habitants et ses 4 millions de kilomètres carrés, l'UE constitue un impressionant marché pour les entreprises. On peut se poser la question sur une extension potentielle de l'UE dans les années à venir. Faisons le point sur la situation :

Tous les pays qui souhaitent adhérer à l'Union européenne (UE) doivent respecter les conditions fixées à l'article 49 et les principes énoncés à l'article 6, paragraphe 1, du traité sur l'Union européenne. Des critères ont été établis lors du Conseil européen de Copenhague en 1993 (critères de Copenhague). Ils ont ensuite été renforcés par le Conseil européen de Madrid, en 1995.

L'Union européenne a affirmé à plusieurs reprises, au plus haut niveau, son engagement en faveur d'une adhésion des pays des Balkans occidentaux, de l'Islande et de la Turquie, à condition que ces pays respectent les critères d'adhésion.

Le 1er juillet 2013, l'UE a accueilli la Croatie, menant ainsi à bien son sixième élargissement. Depuis sa création, l'UE est passée de 6 à 28 membres.

Des négociations d'adhésion ont débuté avec la Turquie, l'Islande, le Monténégro et la Serbie, à la suite de décisions prises par le Conseil en 2005, 2010, 2012 et 2013 respectivement. Les autorités islandaises ont décidé de suspendre les négociations d'adhésion en 2013.

L'ancienne République yougoslave de Macédoine et l'Albanie ont reçu le statut de candidat en 2005 et 2014. La Bosnie-Herzégovine et le Kosovo ont le statut de candidat potentiel.

Il parait incontournable que l'extension de l'UE va se poursuivre dans un futur proche !