La France remporte le marché des sous-marins avec l'Australie !

Voici un cas de négociation internationale qui se termine en faveur de la France ! On parle évidemment du contrat colossal décroché par le groupe DCNS auprès du gouvernement australien. Contrat qui concerne la livraison de 12 sous-marins de nouvelle génération à la marine australienne. C’est donc le Français DCNS qui remporte ce méga-contrat de 50 milliards de dollars australiens (34 milliards d’euros). C’est la plus importante commande militaire passée par l'Australie. La portée de ce contrat va au-delà de la fabrication des 12 sous-marins. L’affaire porte effectivement sur la conception, les transferts de technologie, la production, le système de combat et la maintenance pendant vingt-cinq ans.


Les Japonais étaient pourtant partis favoris, talonnés par l’allemand TKMS. DCNS a notamment su proposer des performances supérieures en matière de senseurs et de furtivité, ainsi que des capacités de projection et d’endurance similaires à celles des sous-marins de la classe Collins. Le gouvernement australien a également pris en considération le prix, le calendrier, l’exécution du programme, la maintenance et l’engagement de l’industrie australienne ».

Si la France peut s’enorgueillir de cette réussite commerciale, la conclusion de cette vente est un événement créateur d’emplois et de développement en France comme en Australie et qui rappelle au monde entier l’excellence industrielle française. Reste à savoir où seront majoritairement créés ces nouveaux emplois promis : sur les principaux sites (Cherbourg, Brest…) de DCNS et chez ses sous-traitants en France, ou en Australie. Quoi qu’il advienne, ces 50 milliards vont faire du bien à la balance commerciale de la France.

Afficher l'image d'origine