La Russie ne plaisante pas avec les géants du numérique !

En dehors du climat parfois rude, le pays des Moscovites peut être ressenti comme glacial par de nombreuses firmes, notamment dans le domaine des technologies de l’information et des communications.

Cette semaine c’est Apple qui fait les frais d’une législation rigoureuse en étant accusé de pratiques anticoncurrentielles.
En effet, dans une décision rendue publique le 14 mars 2017, le service fédéral antitrust russe (FAS) accuse la firme à la pomme d’avoir eu recours à des pratiques illégales avec ses distributeurs Russes.
Selon les résultats d'une enquête menée par l’autorité durant plusieurs mois, la filiale russe d'Apple aurait forcé seize revendeurs de mobiles du pays à vendre ses smartphones à un prix fixe, en les surveillant pendant plusieurs mois et en envoyant des mails de rappel à l'ordre en cas de prix jugés « inappropriés ». L'entreprise aurait également menacé les contrevenants de résilier leurs contrats de vente. Cette pratique anticoncurrentielle a, selon le FAS, commencé depuis le début des ventes officielles de l'iPhone 5, en 2012.
Dans un premier temps, en août dernier, Apple niait l'accusation et assurait que les revendeurs étaient libres de leurs prix en Russie et ailleurs. L'autorité a finalement trouvé la preuve que la filiale russe d'Apple avait ce type de pratique. Désormais condamnée, la filiale russe dispose de trois mois pour faire appel, sinon elle pourrait être forcée de payer une amende allant jusqu'à 15% de ses ventes au pays du rouble.

Si la Russie reste une cible convoitée par de nombreux groupes internationaux, il apparaît que le pays membre des BRICS n’est pas prêt à laisser faire n’importe quoi sur son territoire, notamment par les géants du net et des communications. Rappelons que Les autorités russes de la concurrence avait condamné en août 2016, le géant américain Google à une amende de 438 millions de roubles (six millions d'euros) pour abus de position dominante avec son système d'exploitation pour smartphone Android ; ou encore plus récemment, la condamnation du site LinkedIn pour une violation grave concernant le stockage des données personnelles des citoyens russes.

Résultat de recherche d'images pour "russie"

Résultat de recherche d'images pour "apple google"