Le Brésil, un autre émergent en difficulté !

Après avoir parlé des fragilités de la Chine en terme de croissance (voir le billet du 10/09), c'est au tour du Brésil (du groupe des BRICS) de sentir un vent de pessimisme économique.

En effet, de façon concrète, la croissance économique mondiale devrait s’établir à 2,6 % en 2015 et 2,9 % l’année suivante,les émergents conservant sur les pays avancés une longueur d’avance avec + 3,5 % cette année et + 4,2 % l’an prochain. Même si la santé du Brésil ne devrait pas être aussi mauvaise en 2016 (prévision de croissance : - 0,5 %) qu’en 2015 (- 2,5 %), le géant sud-américain ne va pas bien. Après avoir mis ce pays sous surveillance négative en mars dernier, Coface vient ainsi de le déclasser de A (meilleure évaluation sur une échelle qui en compte 7) à B.

Ainsi, la 6ème économie mondiale est désormais réellement en récession. Sur le plan interne, la consommation des ménages, principal moteur de croissance, est pénalisée par la cherté du crédit et la baisse du salaire réel en raison de l’accélération de l’inflation. L’investissement devrait encore baisser en raison de la réduction de près de 40% du programme d’investissement 2015-2019 du géant Petrobras et des répercutions sur les entreprises aux activités annexes telles que la construction civile et navale, en plus d’un coût social important en termes d’emploi. L’industrie devrait encore souffrir du manque d’infrastructures et de main d’œuvre qualifiée, qui se traduit par une hausse plus rapide des coûts au détriment de la productivité. Sur le plan externe, le commerce extérieur reste pénalisé par la baisse durable du prix des matières premières, du minerai de fer notamment, et de la baisse de la demande chinoise. Enfin, il y a le choc de confiance. La présidente Dilma Rousseff se trouve dans une situation politique délicate et pourrait même être destituée sur fonds d’affaire de corruption à la compagnie pétrolière Petrobras.

Précisons que COFACE a déclassé trois autres pays d’Amérique latine : Equateur, qui chute de B avec surveillance négative à C, Trinité Tobago, de A 3 à A 4, et Chili de A2 à A 3.

  Résultat de recherche d'images pour "brésil économie récession"