PSA en Inde, nouvelle tentative !

Le groupe automobile français PSA va annoncer son retour en Inde via une co-entreprise avec le conglomérat familial CK Birla, pour s’attaquer à un marché au fort potentiel de croissance, où la concurrence est vive.
D'après le schéma retenu, les deux nouveaux partenaires vont créer une joint-venture. Celle-ci intégrera une usine d'Hindustan Motors, à Chennai, là où sont actuellement produites quelques Mitsubishi, et donc bientôt des voitures PSA. Selon le site Internet de Hindustan Motors, cet atelier dispose actuellement d'une capacité de seulement 12.000 véhicules à l'année.  L'accord pourrait d’ailleurs être assorti d'une enveloppe d'investissement conséquente.
Pour PSA, c'est donc l'heure du retour dans ce marché qui pourrait, selon les analystes, atteindre les 6 millions d'unités en 2020, contre 3 aujourd'hui. Le constructeur français avait déjà tenté l'aventure il y a environ vingt ans, en s'associant avec le groupe local Premier Automobiles, pour assembler et écouler des Peugeot 309. Mais la tentative avait rapidement tourné court en 1997.
Plus récemment, en 2011, PSA envisageait de construire une usine à plus de 600 millions d'euros dans l'Etat du Gujarat. L'an dernier, PSA a vendu 20.000 voitures dans la zone Inde-Pacifique. Dans le cadre de son plan stratégique « Push to pass », dévoilé en avril dernier, le groupe a dit vouloir augmenter de 50 % ses ventes à horizon 2021.

Le marché indien est immense avec ses un peu plus de 1,3 md d’habitants et un taux d'équipement de moins de 2 voitures pour 100 habitants, à comparer avec le ratio de 80 voitures atteint en Europe.

Espérons que pour PSA, cette tentative soit enfin la bonne !

Carlos tavares psa