PSA-Opel, un mariage qui fait grandir !

Trois ans après un premier virage historique pour le groupe PSA  avec l’arrivée de l’Etat et du constructeur chinois Dongfeng dans son capital (la famille Peugeot était seul aux commandes depuis 1810), ce lundi 06 mars 2017 est une nouvelle date clé dans l’histoire du constructeur français.

En effet, c’est en ce début mars que PSA a officialisé l'acquisition de la marque allemande Opel (qui est une filiale européenne de General Motors, 1er constructeur américain) et de sa marque britannique, Vauxhall. L’union représente une enveloppe de 1.3 milliard d’euros. Montant qui sera financé par PSA en cash, pour 670 millions d'euros, et par l'émission de bons de souscription d'actions (BSA) auprès de GM, pour 650 millions.

Un mariage qui est pour PSA un moyen de croissance externe malgré les mauvais chiffres d’Opel. Effectivement la branche allemande de général Motors est en déficit chronique qui représente une ardoise de 15 milliards de dollars depuis 16 ans. PSA espère sortir du rouge dès 2020.

Avec cette acquisition, le constructeur français devient l'incontestable numéro deux européen. Aux 3,15 millions de véhicules immatriculés en 2016, PSA (qui rappelons-le regroupe les marques Peugeot, Citroën et DS) peut désormais ajouter 1,2 million de véhicules vendus annuellement par Opel et représentera 16,3 % de part de marché dans l'Union européenne passant ainsi devant le grand rival Renault-Nissan. Le groupe Volkswagen reste, lui, loin devant avec 24 % des véhicules dans cette zone.

Résultat de recherche d'images pour "PSA opel"