Quand un accord ne profite pas à celui qu'on pense !

La complexité du monde du commerce international fait qu'il y a parfois des effets non attendus par rapport à une situation. C'est le cas, par exemple, lorsqu'un pays investi dans un autre pour bénéficier des accords que ce dernier a avec un pays tiers.

Concrétisons le problème avec une situation actuelle : Le cas de la Chine dans certains pays d'Afrique.  Les Chinois s’implantent de plus en plus en Afrique pour inonder le marché, mais surtout pour exporter leurs produits en Europe en profitant des accords de libre échange. En effet, un accord a été signé en juillet 2014 entre l’Union européenne (UE) et la zone Afrique de l’Ouest (Cedeao + Mauritanie) afin de faciliter les échanges entre ces deux régions. En s'implantant en Côte d'Ivoire par exemple, la Chine peut ensuite bénéficier des facilités mises en place et ainsi contourner une réglementation plus contraignante pour des produits qui viennent directement de Chine.

Effet pervers d'un accord qui au départ ne semble pas poser de problème !!