Quand un ministre joue au commercial international !

Effectivement un ministre est parfois amener à jouer les VRP pour des industries françaises : c'est le cas des négociations pour la vente de 126 avions de combat Rafale à l'Inde qui évoluent favorablement selon le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, qui s'est dit "optimiste" sur la conclusion du contrat estimé à 12 milliards de dollars.

En effet, l'Inde et la France se sont engagés mardi de conclure rapidement la vente de 126 Rafale à l'Inde, un contrat géant en négociations depuis 2 ans et qui constituerait un premier succès pour l'avion de chasse de Dassault à l'exportation. Il faut savoir que depuis quinze ans, aucune tentative d'exportation du Rafale n'a jamais abouti.

La vente d'armes est un des points fort du commerce extérieur français, avec un chiffre d'affaires estimé à environ 7,5 milliards et demi d'euros en 2014.

Faut-il s'en réjouir ? Oui si on considère l'aspect purement économique de la transaction qui est largement favorable au pays, mais cela signifie également que les pays ont un besoin d'armement croissant, voir même qui s'accentue ! Rappelons que la France doit également livrer des navires de guerre Mistral à la Russie (livraison toujours bloquée à ce jour).