Uber au pays de l'or noir !

Un investisseur surprise pour Uber ! En effet, la société californienne de service de voiture avec chauffeur, a annoncé, mercredi 1er juin, avoir levé 3,5 milliards de dollars (3,1 milliards d’euros) auprès du fonds souverain d’Arabie saoudite, le Public Investment Fund (PIF). Cet investissement, le plus élevé depuis sa création en 2009, s'est fait sur la base d'une valorisation de l'entreprise à 62,5 milliards de dollars. En contrepartie, Yasir Al Rumayyan, le directeur général de ce fonds d'investissement, qui évoque un «important investissement stratégique», obtient un siège au conseil d'administration de la société.
 Il pourrait sembler étonnant que l'Arabie saoudite investisse dans une start-up à la pointe de la modernité comme Uber alors que le royaume est le seul pays au monde qui interdit aux femmes de prendre le volant. Cette prise de participation dans le célèbre service américain de VTC répond en fait à la volonté de l’Arabie saoudite d’investir dans des secteurs qui lui permettent de réduire sa dépendance au pétrole, qui représente aujourd’hui 45% de la richesse nationale et 80% du budget de l’Etat. Objectif que s’est fixé le pays dans le cadre du plan « Arabie saoudite Vision 2030 ».

Côté Uber, on signale qu’avec cette nouvelle prise de participation, l’entreprise dispose d’une trésorerie et d’une dette convertible de plus de 11 milliards de dollars. De quoi étendre un peu plus son empire, qui s’étend désormais sur 460 villes situées dans 69 pays.

Résultat de recherche d'images pour "uber arabie saoudite"