Un train de fret entre Lyon et la Chine !

Et pourquoi pas le train pour échanger des marchandises avec la Chine ? Voilà une question qui aurait pu paraître saugrenue il y a encore quelques temps. Et pourtant…

Aujourd’hui, le transport ferroviaire pour le transport de marchandises est tout à fait envisageable entre l’Europe et la Chine.

C’est en empruntant la mythique route de la soie que cette première liaison entre la ville chinoise de Wuhan et Lyon s’est effectuée entre le 6 et le 21 avril 2016. 11 300 km de trajet à travers le Kazakhstan, la Russie, la Biélorussie, la Pologne puis l’Allemagne pour arriver en France et livrer 18 des 41 conteneurs 40’ chargés en Chine.

La Chine constitue "un partenaire privilégié pour Lyon" avec 80 entreprises chinoises qui se sont implantées en région lyonnaise ces dernières années. Simultanément 100 entreprises lyonnaises se sont implantées en Chine.

Cette nouvelle « route » prépare une alternative modale puisque trois trains par semaine devraient opérer sur cette ligne. Même si le transport maritime domine les échanges mondiaux, des initiatives comme celle de ce train de fret Chine-Lyon ouvrent des perspectives pour le transport ferroviaire continental. Face à des transit-times d’environ 30 jours en maritime, le fer a des atouts.

Un train chargé de conteneurs parti de la ville chinoise de Wuhan arrive à Lyon, le 21 avril 2016