Vente-privée et son appétit d'ogre pour l'international !

Créée en 2001, la société française de commerce électronique a commencé sa stratégie d’internationalisation en 2015 avec une première acquisition celle de Vente-exclusive.com, son concurrent belge. Cette opération permet à Vente-privée d’aborder la Belgique et les Pays-Bas.
Ces premiers pas à l’international donnent envie à Jacques-Antoine Granjon (le PDG) de voir plus loin pour sa société. C’est le début d’une stratégie de croissance externe qui permet à Vente-privée de s’orienter clairement à l’international.
En avril 2016, le groupe s’est ainsi offert la société Privalia, homologue barcelonais crée en 2006 qui dégage environ 450 millions d’euros de chiffre d’affaires. Privalia opère en Espagne, mais aussi en Italie depuis 2008 et plus récemment au Brésil et au Mexique.
Dans la foulée, l’e-marchand prend une participation majoritaire dans la société suisse eboutic.ch, qui se présente comme le 1er site de ventes privées en Suisse.
Enfin, début novembre 2016, Vente-privée annonce une prise de participation majoritaire. de zlotewyprzedaze.pl (« ventes en or »), son homologue polonais. Cette opération, dont le montant n’a pas été communiqué, montre l’accélération de la croissance de la plateforme de e-commerce vers l’Europe de l’Est.

Grâce à cette stratégie de croissance externe le e-commerçant français, qui avait atteint les 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2015, espère bien finir 2016 en franchissant la barre des 3 milliards !

Résultat de recherche d'images pour "vente-privée international"