Le time to market, un sujet qui concerne tout le monde.

Time

Le time to market est devenu un sujet incontournable, surtout depuis l’avènement des start-ups. La date de lancement d’un nouveau produit ou d’un nouveau service est un élément crucial pour la conquête d’un nouveau public. Mais le time to market s’intéresse surtout à la période précédant le lancement et pour laquelle de nombreuses actions peuvent être réalisées pour réduire cette durée.

1.    Qu’est-ce que le time to market ?

Le time to market, c’est le temps qui est nécessaire pour le lancement d’un nouveau produit ou service. On entend par ce terme de time to market toute la période de développement et de préparation à la commercialisation. Ainsi le sujet du time to market concerne l’ensemble des acteurs impliqués dans un projet qui débouche sur une mise sur le marché. Conception, production, achat, logistique, marketing, … personne n’est épargné par l’objectif commun de la date butoir du lancement.

2.    Pourquoi améliorer son time to market ?

Les raisons pour lesquelles les entreprises ont besoin de réduire leur time to market sont multiples. Dans le cas d’un leader du marché, la présence rapide de nouveaux produits permet de conserver sa clientèle en lui proposant des nouveautés. C’est aussi le moyen de montrer sa capacité d’innovation et de conserver la réputation et le statut de leader. Pour un challenger, mettre rapidement un produit innovatif en vente permet de combler son retard et de montrer de quoi l’entreprise est capable. Les clients voient alors l’efficacité de l’entreprise ainsi que sa compétence. Dans tous les cas, réduire son time to market, c’est réduire la durée de remboursement des investissements fait au cours du développement. L’enjeu est donc hautement économique également.

3.    Comment faire pour avoir un time to market plus rapide ?

Pour réduire son time to market, il est important dans un premier temps de bien analyser le processus qui se déroule entre le lancement d’un projet et la concrétisation du produit. Ce processus, une fois bien clarifié, doit permettre de déterminé les incohérences, les causes de la non performance du processus ainsi que les possibilités de réaliser des taches en parallèle. Par ailleurs, on peut également s’intéresser aux gammes de produits pour définir un échelonnement des lancements. Un premier produit est lancé et des fonctionnalités ou des usages sont régulièrement mis sur le marché. Cela peut être, selon les cas, l’occasion de penser à une conception modulaire. Un investissement plus important en début de projet peut se révéler très efficace pour le lancement de produit futurs. Mais tout cela dépend bien entendu des stratégies d’entreprise, mais le time to market est bien devenu, dans le contexte actuel, un enjeu stratégique.