L'audiovisuel français s'exporte bien !

Selon Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), 2017 est une nouvelle année historique avec un chiffre record, pour l’ensemble des flux export (ventes, préventes, coproductions), de 325,5 millions d’euros.

Détail sur cette réussite tricolore !

Les ventes de programmes audiovisuels tricolores à l’étranger ont progressé de 8,5 % pour atteindre 205,2 millions d’euros, soit le plus haut niveau jamais observé. C’est même une augmentation de 111.3 % que l’on peut constater entre 2008 et 2017 !
Si tous les programmes ont participé à cette performance, la hausse des ventes s’explique principalement par la forte croissance à l’international des ventes de la « fiction à la française ». Les œuvres de fiction ont progressé de 27,8 % pour atteindre 63,7 millions d’euros, nouveau record historique, notamment grâce à certaines œuvres comme « Baron noir » et « Zone Blanche ».

L’animation à une nouvelle fois réalisé les meilleurs résultats à l’international et reste le genre qui s'exporte le mieux. En légère hausse (+0,9 %) par rapport à 2016, les ventes de programmes d’animation ont atteint 75,6 millions d’euros l’an dernier. Citons en exemple, « Zig & Sharko » ou « Oggy et les cafards », dont les saisons 6 et 7 ont été achetées par Cartoon Network Asia.

Enfin, les ventes de documentaires (nature, voyage, histoire, cuisine…) ont atteint 35,5 millions d’euros, en légère reprise (+1,2 %) par rapport à 2016, notamment soutenues par des succès comme « 700 requins dans la nuit » (Arte France) ou le programme « Jeunesses hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation » (ZED), dont la chaîne américaine National Geographic a acquis les droits.

Si certains territoires comme le Canada restent difficile pour l’audiovisuel français (-16.4%), d’autres représentent une croissance à deux chiffres, comme les Etats-Unis ou l’Allemagne.

Résultat de recherche d'images pour "audiovisuel français"