Blog

Les règles d'utilisation du blog

  • Le blog est en consultation totalement libre.
  • Si vous souhaitez proposer un billet à mettre sur le blog, vous pouvez me le soumettre par mail à travers la rubrique "Contact" du site. Sur ces billets vous pouvez aborder un sujet d'actualité sur les relations internationales au sens large du terme, vous pouvez commenter des billets postés par d'autres membres, ou encore un sujet lié aux études dans le domaines de l'international.
  • Une fois que le contenu de votre billet est validé, il est publié sur le blog.

Alors n'hésitez pas, rejoignez la communauté internationale du Dico du commerce international !

 

  A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Partir travailler à l’étranger, oui mais pas sans connaître le droit !

Travailler à l’étranger ! Voila un rêve que beaucoup de personnes, quel que soit leur nationalité ont envisagé un jour dans leur vie. Que ce soit pour un meilleur salaire, suivre un conjoint, avoir des opportunités de carrière ou tout simplement trouver un emploi, le projet de travailler en dehors de nos frontières est de plus en plus fréquent aujourd’hui et touche toutes les classes d’âge.

Selon l’étude HSBC Expat Explorer 2018, dans le monde c’est Singapour qui a les faveurs de 56 % des expatriés dans le monde, la Nouvelle-Zélande et l’Allemagne suivent de près. La France, elle, ne pointe qu’à la 11ème position de ce classement.

En France, on considère qu’il y a entre 2 et 2.5 millions de personnes qui vivent et travaillent à l’étranger en 2017. En termes de destination, c’est environ 50 % qui partent en dehors de l’Union Européenne (Etats-Unis, Islande, Canada...) et donc 50 % qui restent au sein de l’UE, notamment en Belgique, Royaume-Uni et l’Allemagne.

Certes cette mobilité pour travailler va de pair avec ce courant de mondialisation qui accompagne les sociétés occidentales mais bénéficie aussi de différents dispositifs (type ERASMUS) qui permettent d’envisager et de concrétiser ces projets beaucoup plus facilement.

Car oui, travailler à l’étranger peut être facile, à condition de s’y préparer correctement. Au-delà de l’appréhension des différences de culture qui influencent très nettement la vie quotidienne d’un expatrié, il y a la question du droit du travail qui doit être une réelle préoccupation sous peine de sanction parfois sévère !
Explication...

Lire la suite

Le "Single day", une autre vision du 11 novembre !

Savez-vous à quoi correspond le 11 novembre ? Cette question dont la réponse est normalement évidente pour beaucoup d’entre nous qui ramène cette date à la fin de la 1ère guerre mondiale, peut trouver une autre réponse depuis quelques années notamment en Chine.

Le 11.11 correspond également au « Single day » ou la journée des célibataires !
 

Explication...

Lire la suite

Les langues étrangères, un frein à l'export ?

La France fait partie des leaders de l’économie mondiale et paradoxalement voit sa balance commerciale se dégrader au fils des années pour atteindre un déficit de 62.3 milliards en 2017.
Le problème est récurrent au point de focaliser l’attention du gouvernement et de mettre en place une stratégie en faveur du commerce extérieur de la France.
La question qui se pose c’est de savoir pourquoi dans l’hexagone on ne compte que 125 000 entreprises exportatrices ? Comparé à l’Italie (250 000 entreprises exportatrices) et l’Allemagne (400 000 entreprises qui exportent) la France n’arrive pas à pousser ses entreprises et notamment les PME à l’export.

Selon les différentes études l’un des problèmes des entreprises françaises et la non maîtrise des langues étrangères.
Effectivement faire de « l’international » demande obligatoirement à un moment donné de pratiquer la langue du pays ciblé : que ce soit en phase de prospection, pour honorer une commande ou encore faire un suivi des ventes, l’exportateur se trouve immanquablement obligé de s’exprimer dans la langue de son client.

Analysons le problème...

Lire la suite