Empreinte écologique

Définition de Empreinte écologique

 

  A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

 

 

La notion d'empreinte écologique a été inventée et développée dans le courant des années 1990 par deux chercheurs canadiens, Mathis Wackernagel et William Rees, dans le but de mesurer le poids réel sur la Terre de l’entreprise humaine.

Concrètement c’est une mesure de la pression exercée par l’homme sur la nature. Cet outil évalue la surface productive nécessaire à la population d’un pays pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins en absorption de déchets.
Exprimée en hectares, par année et par personne ou nation, elle correspond à la surface écologique productive nécessaire au maintien durable de la population à son niveau de vie actuel, c’est-à-dire :

  • Pour fournir l’énergie et les matières premières consommées par la population
  • Pour éliminer et tous les déchets de la population avec sa technologie.

 

Chaque année, l'ONG canadienne Global Footprint Network détermine le jour à partir duquel l'humanité vit au-delà de son "budget écologique". Ce "jour du dépassement" (ou Earth overshoot day en anglais), symbolise le moment où l'humanité a épuisé les capacités régénératrices de la Terre : du stockage du CO2, de l'absorption des pollutions et déchets à la production de matières premières pour la nourriture. A partir de ce jour, nous subvenons à nos besoins en entamant le capital naturel de notre planète via l'extraction de ressources qui ne sont pas renouvelables, la génération de déchets et l'émission de dioxyde de carbone (gaz à effet de serre) qui s'accumule dans l'atmosphère sans être absorbés par les écosystèmes.

En 2016 cette date est le 8 aout !!!

WWF est une des ONG qui mesure cette empreinte écologique dans le monde.

Recherche personnalisée