Apple en Chine, stratégie d'adaptation ou pressions politiques ?

Dans les théories du marketing international on évoque régulièrement la nécessité d’adapter le produit aux exigences d’un marché étranger pour espérer le conquérir. Mais jusqu’où pousser cette adaptabilité ?

C’est la question que nous pouvons nous poser face à la « polémique » qui touche Apple sur le marché chinois.

Petite histoire…

Pour espérer s’attirer les bonnes grâces du gouvernement chinois pour la distribution des appareils de la marque à la pomme, Tim Cook, le PDG d’Apple a accepté de supprimer environ 670 applications (dont Skype) de l’App Store, exigé par Pékin.
Selon le Figaro, cette suppression a rapidement faire réagir un certain nombre d’acteurs à commencer par le consommateur chinois, puis des parlementaires américains ainsi que des associations de défense des droits de l'Homme et de la liberté sur Internet. Tous reprochent à Apple de jouer le jeu d'un régime exerçant une censure le web.
En effet, Pékin a adopté ces dernières années une série de lois et de règlements qui renforcent son contrôle sur Internet. Cette initiative inquiète les entreprises étrangères qui cherchent à étendre leur base d'utilisateurs en Chine.

Pour se défendre Tim Cook annonçait « Quand vous allez dans un pays, que vous entrez sur son marché, vous êtes obligés de vous conformer à ses lois et à ses réglementations ». Rappelons que la Chine représente le deuxième marché pour Apple après les Etats-Unis.

Quant à la Chine, qui possède la politique en ligne la plus restrictive (ayant déjà par le passé évincé Gmail, Facebook, Twitter ou encore Snapchat), elle soutient que les différentes formes de censure mises en place sur son territoire sont nécessaires pour sa sécurité nationale.

Alors, est-ce de la stratégie marketing, une réponse à une pression politique ? Chacun peut se faire son avis...

Résultat de recherche d'images pour "apple chine applications suppression"