Donald Trump va t-il vouloir laver son linge à la mode américaine ?

Tout le monde le sait, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le GATT, puis l’OMC ont œuvré pour la suppression des barrières douanières et ainsi facilité le commerce mondial. Si tout le monde semble globalement et officiellement d’accord sur ce principe (malgré quelques exceptions), sur le « terrain » c’est moins évident et l’actualité international nous apporte régulièrement de quoi illustrer la tendance inverse.

Aujourd’hui c’est les Etats-Unis qui viennent alimenter la rubrique « retour vers le protectionnisme ». En effet, la célèbre Commission fédérale du commerce international (ITC, pour International Trade Commission) a rendu public ses recommandations concernant le marché des machines à laver. C’est le fabricant américain Whirlpool qui avait, en début d’année, porté plainte devant l’arrivée massive de machines étrangères (notamment d’Asie) sur les terres de l’Oncle Sam.

Verdict de l’organisme américain, ces importations, notamment les quelques deux millions de machines vendues par an (environ 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires) par Samsung Electronics et LG Electronic, sont considérées comme une menace de nature à pénaliser sérieusement l’industrie domestique de machines à laver et donc l’emploi aux Etats-Unis.

Face à ce danger, l’agence fédérale propose d’appliquer une fiscalité allant jusqu’à 50 % de la valeur des biens !

Cette guerre des machines à laver n’en est pas à son premier round. En 2012, les Etats-Unis avaient déjà pris des mesures contre les produits provenant de Corée du Sud et du Mexique, et plus tard de Chine. Comme les fabricants Coréen on déplacer leur centre de production en Thaïlande et au Vietnam, cette fois l’administration Trump devrait généraliser les droits de douane.
La proposition de l’ITC vient à un moment où les deux fabricants coréens ont fait savoir qu’ils avaient des projets d’implantations aux Etats-Unis avec à la clé plusieurs centaines de créations d’emplois.

La décision est maintenant entre les mains du Président américain qui a annoncé qu'il allait examiner les situations... ; peut-on avoir un doute sur la décision qu’il va prendre ???

ANTI-VIBRATION-TAPIS-EN-CAOUTCHOUC-Machines-A-Laver-Seche-linge-600x600x6mm