L'Inde, terre convoitée par les géants américains !

Amazon et le groupe indien de capital-investissement Samara Capital ont conclu le rachat de l'enseigne de distribution More sur la base d'une valeur d'entreprise de 4,2 milliards de roupies (498 millions d'euros), a rapporté mercredi la chaîne de télévision CNBC TV 18.
Avec cette opération le e-commerçant américain détient 49% des parts de la société, le reste revient à Samara, qui contrôlera donc More.

Cette opération n'est qu'une petite partie visible de l'iceberg américain qui file droit vers le pays de Gandhi.

Précisions...

More est l'un des plus gros distributeurs d'Inde. Il gère aujourd'hui 509 supermarchés, sur un total de 8500 en 2016 dans le pays et 20 hypermarchés. C'est pour Amazon une continuité dans sa stratégie de développement dans le monde du commerce physique et en même temps l’occasion de contrer son gros concurrent américain, Walmart qui convoite également le marché indien et ses 1.365 milliard d’habitants.

Walmart avait déjà effectué une opération du même type il y a quelques mois dans ce pays, en rachetant, Flipkar, le numéro un indien du commerce en ligne pour 16 milliards de dollars.

Amazon, champion du e-commerce, qui achète une chaine de magasins, Walmart, premier distributeur physique au monde, qui lui s’empare du leader du e-commerce et Google qui réfléchit sérieusement à investir le marché... l’Inde devient le nouvel eldorado des colosses américains.
Pour rappel, début septembre, Amazon avait également lancé, après deux ans de travail, la version en hindi de son site et de son application.

Pourquoi un tel engouement pour l’Inde ?

Deux raisons, comme cité précédemment, l’Inde c’est plus de 1.3 milliard de consommateurs potentiels et on constate que les ventes en ligne indiennes progressent de 51 % chaque année et devraient peser 120 milliards de dollars en 2020...
N'est-ce pas là deux bonnes raisons ?

Résultat de recherche d'images pour "amazon walmart en inde"