Le Royaume-Uni signe avec le Japon !

Alors qu’à deux mois de la fin de la période de transition les négociations entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni piétinent, ce dernier signe son premier accord commercial bilatéral avec le Japon !
C’est en effet le premier accord d’importance post-Brexit pour Boris Johnson
dans l’attente et l’espoir d’autres négociations, notamment avec les Etats-Unis, l’Australie ou encore le Canada.

 

Accord japon

Pas le premier, pas le dernier...

En réalité ce n’est pas le premier accord commercial que signe Londres puisqu’avant ça il y a eu la Corée du Sud, la Suisse, Israël, le Maroc et la Tunisie. Cependant, l’accord avec le Japon est de loin le plus important avec un texte qui permettra d'augmenter les échanges commerciaux entre les deux pays de 15,2 milliards de livres sterling (16,8 milliards d'euros au cours actuel).
Tous ces accords entreront en vigueur le 1er janvier 2021, c’est-à-dire la fin de la période de transition avec l’UE.

Ces signatures sont également l’occasion pour la Ministre britannique du Commerce, Liz Truss, de faire la remarque suivante : "On disait qu'un Royaume-Uni indépendant ne serait pas capable de conclure des accords de libre-échange indépendants, ou qu'ils prendraient des années. Aujourd'hui nous prouvons le contraire".

Que dit cet accord ?

Actuellement le Japon est le 11ème partenaire commercial du Royaume-Unis et comme dit plus haut, le texte permettra d’augmenter d’environ 16,5 milliards d’euros les échanges entre les deux pays. 99% des exportations britanniques vers le Japon vont échapper aux droits de douane. Le traité profitera notamment aux secteurs agroalimentaire (par exemple réduction des droits de douane sur l'agneau du Yorkshire, le porc et le bœuf destinés aux consommateurs nippons) et technologiques. Côté japonais, il va améliorer l’accès au marché britannique des wagons et des pièces automobiles.

Un pied de nez à l’UE...

Cette entente entre le Royaume-Uni et le Japon est relativement identique à l’accord qui a été conclu entre l’UE et le pays du Soleil levant entrée en vigueur en janvier 2019. Toutefois Londres a réussi à obtenir quelques bénéfices supplémentaires notamment dans la mobilité des personnes, les exportations de biens alimentaires ou encore le numérique.
A travers cette signature c’est donc une bataille d’image que remporte Boris Johnson


Londres précise en outre que l'accord noué avec le Japon est une étape importante pour rejoindre le traité commercial transpacifique (CPTPP) qui regroupe plusieurs pays d'Asie et du continent américain.