Rien ne va plus sur la planète commerce international !

C’est fait ! Les Etats-Unis mettent, à partir d’aujourd’hui, leurs menaces à exécution.
En effet, ce premier jour de juin est le début de la mise en œuvre des surtaxes de 10 et 25 % sur l’acier et l’aluminium annoncées par l’administration Trump. Malgré les tentatives de négociation et la perspective d’une riposte de l’UE à ces nouveaux tarifs douaniers, les Etats-Unis n’ont pas fait marche arrière en invoquant la défense de la sécurité nationale, un motif qui permet de contourner les règles de l'OMC. Les partenaires des Etats-Unis contestent l'argument et voient plutôt une manœuvre destinée à protéger l'industrie sidérurgique américaine !

Tour d'horizon des différentes réactions...

Si le Mexique et le Canada sont touchés par la même mesure que l’UE, l’Argentine, l’Australie, le Brésil et la Corée du Sud ont opté pour une limitation du volume à exporter aux Etats-Unis et sont donc exemptés des nouvelles taxes.
C’est donc bien le début d’une guerre commerciale annoncée qui s’amorce aujourd’hui !

Côté Union Européenne, la Commission à rapidement réagi en annonçant que des « contre-mesures » allaient rapidement être mise en place.
Jean-Claude Juncker, président de la Commission à tweeté que « C'est un mauvais jour pour le commerce mondial …/… Les États-Unis ne nous laissent pas d'autre choix que de saisir l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) pour contester cette décision, et d'imposer des droits de douane supplémentaires sur un certain nombre d'importations américaines ».
Devraient être visé les produits suivants : les motos Harley Davidson, les jeans et le whisky américains, soit l'équivalent de près de 3 milliards d'euros de marchandises.
Côté canadien, où les mesures de Trump sont jugés « totalement inacceptables », on annonce également des représailles en imposant des taxes sur des produits américains d'une valeur de 16,6 milliards de dollars canadiens (12,8 milliards de dollars américains).
Enfin, pour le Mexique, pour qui les Etats-Unis sont le principal partenaire commercial, la promesse de mesures équivalentes sur divers produits est faite, notamment sur certains aciers, des fruits et des fromages.
Et les chinois dans tout ça ? Moins touché par cette surtaxe sur l’acier et l’aluminium, les Etats-Unis, après un semblant d’accalmie il y a quelques semaines, ont finalement fait savoir qu’ils allaient relever, comme annoncé en mars dernier, les taxes sur 50 milliards d'importations chinoises après le 15 juin. Hua Chunying, la porte-parole des Affaires étrangères chinoises a prévenu que la Chine répondrait en conséquence…

Ce 1er juin 2018 marque bien le début d'une période difficile pour les échanges internationaux !

Résultat de recherche d'images pour "taxe douanière aluminiume acier etats-unis"