StratXport, un nouveau soutien pour les entreprises !

Aujourd'hui Le Dico du commerce international a le plaisir de vous présenter un nouveau venu dans le monde des soutiens à l'export pour les entreprises : StratXport

Quoi de mieux que de laisser la parole aux principaux concernés, les créateurs eux-mêmes pour se présenter, parler de leur société et nous expliquer leur vision de l'exportation.
En partenariat avec Le Dico, StratXport fera l'objet de plusieurs articles à l'occasion de son lancement pour nous parler des missions à venir.

Il ne me reste qu'à souhaiter une longue vie à StratXport et à leur souhaiter bon courage pour la suite. Une chose est certaine c'est qu'il y a du travail dans le domaine !


StratXport est née d’un constat simple : comment les produits français peuvent-ils détenir une si forte renommée mondiale et connaître une si faible présence à l’international ?

David Essomba-Tana et moi-même, Dorian Dall’Omo-Partouche, sommes les fondateurs de StratXport et par la même occasion, deux jeunes entrepreneurs ayant pour objectif d’apporter notre contribution au rayonnement de la France et de ses produits à travers le monde.

Nous avons eu la chance d’étudier et de travailler dans une multitude de pays et le constat reste toujours inchangé : il n’y a qu’une faible voire très faible présence d’entreprises et de produits français sur les marchés internationaux.

À notre retour en France, nous avons essayé de comprendre la cause de cette déficience de nos sociétés à l’étranger.
La conclusion fut simple : les chefs d’entreprises ont trop d’appréhension vis-à-vis du commerce international et en voici les causes : crainte d’impayé, potentiel coût que l’export représente, le manque de savoir faire technique …

L’ambition de StratXport est donc très simple : formaliser le projet export des entreprises désireuses de développer leurs chiffres d’affaires au-delà des frontières. Nous allons construire et consolider le processus export en collaboration avec l’entreprise, tout cela, en tenant compte de ses avantages concurrentiels, pour finalement, cibler le(s) pays le(s) plus propice(s) à recevoir le produit en y appliquant, bien sur, la stratégie la plus adaptée.

Une fois la démarche export bien formalisée, nous mettons en relation l’entreprise avec un de nos partenaires, experts du développement commercial, sur la zone ciblée afin de gérer la concrétisation du projet.

Nous couvrons actuellement plus de 85 pays grâce à notre réseau de  partenaires publics et privés.

Nous sommes conscients que la décision d’exporter n’est pas due au hasard et ne répond pas à une stratégie « one shot ». S’internationaliser demande une réelle implication à long terme de l’entreprise, du chef d’entreprise ainsi que des salariés.

Selon nous, une démarche comme telle repose sur trois facteurs principaux :

- Investir : cela désigne aussi bien un investissement financier qu’un investissement temps.

- Avoir un produit fort : souvent un produit puissant sur le marché domestique est un facteur de succès à l’international.

- Être accompagné : exporter reste complexe et faire cavalier seul peut amener à prendre de mauvaises décisions, surtout pour les sociétés primo-exportatrices.

Pour conclure, je dirais que le fait d’exporter est bien plus qu’une orientation stratégique avec pour finalité de développer son chiffre d’affaires, c’est un état d’esprit conquérant qui va permettre à l’entreprise et au produit de prendre une nouvelle dimension.

Untitled 1