Vent de pessimisme sur le commerce mondial en 2019 !

Un vent de pessimisme souffle sur l’OMC par rapport à la croissance du commerce mondial en 2019 !

Explication...

Résultat de recherche d'images pour "commerce mondial baisse tourmente"

Si en septembre 2018, l’OMC avait déjà fait un réajustement à la baisse de ses prévisions pour 2019 avec une croissance en volume à 3.7 %, cette tendance morose s’est accentuée en ce début de moi d’avril puisque l’organisme signale que la croissance du commerce mondial de marchandises pourrait ralentir pour tomber à 2.6 % en 2019.

Pour rappel, en 2017, en volume, les échanges commerciaux avaient bondi de 4,6 %. 

« Dans un contexte de tensions commerciales exacerbées, ces perspectives n'ont rien d'étonnant. Le commerce ne peut pas jouer pleinement son rôle de moteur de la croissance lorsque les niveaux d'incertitude sont aussi élevés », a déclaré le directeur de l'OMC, Roberto Azevedo. Cette remarque fait notamment référence aux tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine qui sont sans aucun doute des facteurs déterminant dans cette tendance à la baisse. Le relèvement des tarifs douaniers par l'administration américaine et les mesures de rétorsion mises en place par la Chine et l'Union européenne nuisent à la bonne santé du commerce mondial.

Néanmoins d’autres paramètres viennent s’ajouter et favoriser le pessimisme ambiant : Le ralentissement de la croissance économique mondiale, Brexit, l'instabilité des marchés financiers et le resserrement des conditions du crédit au sein des grandes économies...

Enfin, Robert Koopman, chef économiste de l'OMC, a évoqué un autre phénomène qui explique également la tendance : un « nearshoring », c'est-à-dire une relocalisation des chaînes distribution des entreprises près des marchés de consommation. Cependant, comme précisé très vite, « nous n'assistons pas à un onshoring, un vaste phénomène de relocalisation de la production au sein des pays » ... au grand dam du Président Trump !