Blog

Les règles d'utilisation du blog

  • Le blog est en consultation totalement libre.
  • Si vous souhaitez proposer un billet à mettre sur le blog, vous pouvez me le soumettre par mail à travers la rubrique "Contact" du site. Sur ces billets vous pouvez aborder un sujet d'actualité sur les relations internationales au sens large du terme, vous pouvez commenter des billets postés par d'autres membres, ou encore un sujet lié aux études dans le domaines de l'international.
  • Une fois que le contenu de votre billet est validé, il est publié sur le blog.

Alors n'hésitez pas, rejoignez la communauté internationale du Dico du commerce international !

 

  A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P   Q   R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Des nouvelles du Brexit !

Alors que l’adoption du projet de loi sur le déclenchement du Brexit par les Lords pourrait intervenir dès le 7 mars, et ainsi permettre à Theresa May de déclencher l’article 50 du Traité de Lisbonne avant le 31 mars comme elle s’y est engagée, les premiers effets négatifs du Brexit commencent à pointer leur nez !
En effet, selon un sondage Ipsos MORI mené auprès des dirigeants de 500 entreprises britanniques, montre que la majorité d'entre eux considèrent que le Brexit a déjà eu un effet négatif sur leurs activités. Plus précisément c’est 58 % des dirigeants interrogés qui disent avoir déjà eu des effets négatifs et les 2/3 pensent que la situation va s’aggraver cette année.

Malgré des données économiques plutôt correctes dans l'ensemble, la Livre sterling a perdu 16% de sa valeur en 6 mois ce qui a poussé plus des 2/3 des sociétés ayant répondu à ce sondage à déplacer une partie de leur production hors de la Grande Bretagne et à échanger dans une monnaie autre que la Livre. La hausse mécanique du coût des importations a, selon la Chambre de Commerce Britannique, forcé la majorité des entreprises à augmenter le tarif de leurs produits.

Pour les effets à long terme du Brexit, c’est-à-dire d’ici 5 années, 32% des interrogés les envisagent positifs et 45%, négatifs.

Parmi les plus grandes inquiétudes des propriétaires d’entreprise, il y a la perte d’ouvriers qualifiés et des experts.

Avec un Royaume-Uni qui n'est pas encore sorti de l'Union européenne, des effets déjà bien ressentis mais une relative confiance en l’avenir, le débat autour du Brexit et sur ses effets est loin d’être clos !

Résultat de recherche d'images pour "déclenchement du brexit procédure"

Lire la suite

L'Afrique, le nouvel éden des affaires !

L’Afrique, terre d’opportunités pour les entreprises françaises ! Au-delà de ses incomparables richesses naturelles, le continent africain constitue au fil du temps un formidable marché propice au développement de nombreuses entreprises du monde et donc également françaises.

Si le niveau de vie reste encore bas comparé à ceux des pays développés et certaines démocraties fragiles, l’Afrique fait rêver.
Le Dico fait un zoom sur ce continent pour démontrer l’énorme potentiel que représente cette partie du monde. C’est également l’occasion de faire un clin d’œil aux très nombreux visiteurs du Dico du Commerce International originaires d’Afrique !

Des chiffres à donner le tournis... :
L’Afrique c’est d’abord 54 pays sur une superficie de 30.2 millions de km² (près de trois fois l’Europe) et une population de 1.2 milliard d’habitants et une projection à plus de 2 milliards d’habitants d’ici 30 ans !!!
Ces chiffres permettent aisément d’imaginer que le continent déborde de richesses, humaines, sociales, culturelles, mais aussi économiques.

Selon les prévisions du Fonds monétaire international, l'élan de croissance qu'a connu l'Afrique ces dernières années devrait se poursuivre. Après des progressions situées entre 6 et 8 % en 2016, la Côte d’Ivoire, l'Ethiopie, le Kenya, la Tanzanie, le Sénégal et le Rwanda, par exemple, devraient afficher des performances de croissance identiques cette année, estime l'institution. 

Parmi les secteurs qui constituent des cibles très intéressantes on trouve notamment les technologies de l’information et des communications. On compte aujourd'hui quelque 700 millions d'abonnés mobiles sur le continent, l’objectif en 2017 est qu’un tiers des 1.2 milliards d’habitants disposent d’un accès internet, dont beaucoup à travers leur téléphone portable

Autre secteur dont les perspectives laissent rêver, l’énergie solaire. En effet, la plupart des pays d'Afrique bénéficient de plus de 300 jours de soleil par an, et pourtant, environ 600 millions d'Africains, notamment dans les zones rurales, n'ont pas accès de façon fiable à l'électricité. Avis aux entreprises du domaine….

Enfin, je citerai un domaine qui m’est cher, celui de l’éducation. Avec l’une des populations les plus jeunes du monde (plus de 50% des Africains ont moins de 31), le continent est riche de talents créatifs et novateurs. Cependant, le manque d’accès à une éducation de qualité est une grave menace pour le capital humain de l’Afrique. Le potentiel pour développer des solutions de cours à distance en ligne est phénoménal.

Je terminerai par un chiffre que je viens de trouver et qui est me fait sourire car il lutte contre l’image d’Afrique "continent pauvre" : Selon le dernier Rapport Afrique Wealth par New World Wealth il y aurait maintenant un peu plus de 160.000 millionnaires en Afrique.
Et, voila qui est surprenant, de 2000 à 2014, le nombre de millionnaires sur le continent a augmenté de plus de 145%, par rapport au taux de croissance mondiale qui est de 73%.

Alors, on comprend mieux pourquoi l’ensemble des puissances économiques de la planète louchent tous ensemble vers un continent trop longtemps laissé en marge de l’économie mondiale.

Résultat de recherche d'images pour "afrique des affaires"

Lire la suite

PSA au pays des Masaïs !

Le groupe PSA accentue son développement international en ce début d’année 2017. Après avoir signé récemment un accord pour revenir en Inde (voir billet du 26 janvier), c’est maintenant le Kenya qui fait l’objet d’une opération. Et c’est manifestement avec beaucoup de plaisir que le président du Kenya, Uhuru Kenyatta, a parrainé, samedi 4 février, la signature du contrat entre PSA et le conglomérat kényan Urysia, pour assembler, à partir du mois de juin, deux modèles de Peugeot.
Ce projet d'assemblage démarrera en juin 2017 pour un volume annuel de plus de 1 000 unités destinées à couvrir les besoins du marché kenyan. Le projet démarrera avec la Peugeot 508, suivie rapidement par le nouveau SUV Peugeot 3008.

Selon un porte-parole du groupe, les voitures seront dans un premier temps assemblées en kit à partir d'éléments importés, avec pour objectif d'aller vers davantage d'intégration locale. Cet accord s'inscrit dans le cadre du plan stratégique de croissance rentable " Push to Pass " et matérialise l'ambition de Groupe PSA de se développer à l'international.

Rappelons que PSA c’est le premier constructeur automobile français, deuxième européen derrière Volkswagen et septième mondial sous les marques Peugeot, Citroën et DS pour le segment luxe.

Résultat de recherche d'images pour "psa au kenya"Résultat de recherche d'images pour "kenya"

Lire la suite